autonome 28, solidarité professionnelle, associatif,soutien immédiat

CHRONIQUE N°6 Octobre 2010                                                      

 

« JE NE PENSAIS PAS QUE CELA POUVAIT M’ARRIVER ! »

 

 

Cette phrase, à la fois constat et expression d’une vraie souffrance, nous l’avons déjà entendue trop de fois depuis la rentrée scolaire, dans des situations comme celles données en exemple ci-dessous :

-         Une enseignante d’école maternelle se fait insulter par une mère d’élève pour ne pas avoir laissé partir l’enfant de cette dernière avec un voisin.

-         Un professeur est frappé par un collégien qui refusait de ramasser des documents qu’il venait de faire tomber.

-         Un professeur de lycée, excédé, met un élève à la porte et se trouve ensuite accusé de violences physiques. Accusations reprises par d’autres lycéens de la classe.

-         Un agent de service est mis en cause par des parents pour propos racistes.

-         Un enseignant de SVT fait chuter les lunettes d’un élève. Les parents lui réclament le remboursement intégral des frais sous peine de porter plainte.

Autant de situations différentes mais qui ont en commun leur brutalité et leur aspect inattendu.

Les victimes, qu’elles soient enseignants, agents de service ou autres, disent toutes ressentir, alors, une forte sensation de solitude, voire de culpabilité : « Qu’ai-je donc fait pour en arriver là »

Dans les premiers temps qui suivent l’évènement, chacun doit pouvoir disposer d’une véritable écoute. Cette écoute, c’est d’abord celle des collègues et de la hiérarchie.

Mais elle doit aussi être complétée par une prise en charge immédiate qu’elle soit juridique ou financière. Cette écoute et cette prise en charge immédiate sont fondamentales pour l’Autonome d’Eure et Loir.

Dans les exemples précédents, les adhérents qui nous ont appelés ont tout de suite pu expliquer leur situation par téléphone, être conseillés et accompagnés dans toutes les démarches entreprises (Administration, autorités de police et de justice en liaison avec nos avocats conseils), jusqu’à conclusion définitive de leur dossier (par exemple pour la récupération totale des dommages et intérêts…).

Tous ceux qui ont fait appel à l’Autonome d’Eure et Loir disent combien l’écoute et la prise en charge, dans un premier temps, puis l’accompagnement sont importants pour affronter la situation de crise à laquelle ils se trouvent brutalement confrontés.

Il ne faut jamais rester seul dans ces moments difficiles !

Vous devez savoir qu’en toute circonstance, des militants expérimentés, capables de vous écouter et de vous soutenir sont joignables à l’Autonome d’Eure et Loir. N’hésitez pas à les contacter.